FANDOM


Seigneurie foncière (opposée à Seigneurie banale devenue plus tard seigneurie noble, dans laquelle le seigneur acquiert également des droits administratifs et judiciaires sur les personnes) est le nom donné à un type de seigneurie où le seigneur ne possède que des droits réels sur les terres de son domaine.

Ce domaine de la seigneurie foncière, est divisé en plusieurs types de terres :

  • la réserve (une terre qu'il fait cultiver pour son propre compte par des serviteurs),
  • les tenures qu'il confie à des paysans. Ces paysans (des tenanciers ou censiers) payent plusieurs taxes comme le cens (qui représente le loyer de la terre), le champart (qui est proportionnel à la récolte), des taxes sur les animaux (porcage par exemple) et droit des corvées (ce sont des jours de travail obligatoire pour le compte du seigneur).

Bibliographie Modifier

  • Michel Kaplan, Patrick Boucheron, Histoire médiévale: XIe-XVe siècle. le Moyen âge, "L'ENCADREMENT SEIGNEURIAL", 1994, p. 51.
Cette page utilise du contenu sous licence Creative Commons de Wikipédia (voir les auteurs).
Wikipedia svg logo
Erreur de script
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .