FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Famille de Brancas.
Blason fam it-fr de Brancas

Armoiries de la Famille de Brancas : D'azur, à un pal d'argent, chargé de trois tours de gueules, et accosté de quatre pattes de lion mouvantes des flancs de l'écu posées en chevron. Devise: DELLA BRANLA IL LEONE, OU EX UNGUE LEONEM.[1]

Louis Marie Baptiste ou Bufille de Brancas (1772 - 1852), duc de Villars-Brancas, dernier du nom, était le neveu et héritier de Louis-Léon de Brancas.

Fils d'un cadet Modifier

Né le 12 mai 1772 à Paris, Bufil(l)e est le fils de Antoine (15 août 1735 - Parismars 1821), comte de Brancas et Marie Louise (16 avril 1746 - Paris14 octobre 1835 - Versailles), fille du Maréchal de Löwendal.

Fils ainé[2] d'un cadet d'une famille ducale française, il s'oriente vers la carrière des armes.

Carrière militaire Modifier

Il s'enrôla dans l'Armée de la Révolution puis du Premier Empire. D'abord major du 7e Régiment de hussards, il devient colonel du 11e Régiment de cuirassiers le 31 décembre 1807. Il fut décoré de la Légion d'honneur avec le grade d'officier.

Le dernier des Brancas Modifier

Le 8 octobre 1824, son oncle, Louis-Léon de Brancas décède d'un « accès de goutte ». Ayant pas moins de huit enfants de trois maîtresses différentes[3], le duc de Lauragais n'avait pas pour autant de descendance légitime. Son héritier fut donc Louis Marie Baptiste, qui devint :

Carrière parlementaire Modifier

Admis à siéger à la Chambre haute le 12 avril 1825 en remplacement de son oncle, Bufille y resta jusqu'à la fin de la Restauration, il y resta aussi au cours de la Monarchie de Juillet. Il sera rejoint le 27 janvier 1830 par un autre de ses oncles, Louis-Albert (17751851), comte de Brancas et de l'Empire, duc de Céreste.

Dernier représentant direct du titre de duc de Brancas, Louis Marie Bufille de Brancas mourut le 2 mai 1852 à Paris.

Mariage et descendance Modifier

Il s'était marié le 18 mai 1807 avec Caroline Ghislaine ( ✝ 9 décembre 1848), fille du comte de Rodoan, dont il eut deux filles :

Après sa mort Modifier

Son gendre, Ferdinand Hibon, comte de Frohen reprend les noms et armes de Brancas.

Sa succession sera à l'origine de plusieurs procès entre le prince napolitain Nicola Brancaccio di Ruffano et son gendre.

Sources Modifier

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Aigles et Lys. ;
  • « Louis Marie Baptiste de Brancas » , dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, 1889 [détail de l’édition]

Notes et références Modifier

  1. Armorial de J.B. RIETSTAP - et ses Compléments
  2. Ses parents auront quatre enfants, deux filles (Candide (1768✝1842) et Adèle Zoé (née le 2 mars 1777)), et deux garçons (Louis Marie Bufille et Woldemar (1784✝1842)). Source : "Précis pour les donataires et créanciers de la Duchesse de Brancas...", BNF, côte 4-FM-4280
  3. Source : Fiche de Louis-Léon de Brancas sur roglo.eu
Erreur de script
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .