FANDOM


Les devises ci-dessous sont classées par pays et chronologiquement.

Ordres internationaux Modifier

Allemagne Modifier

Bade (Confédération du nord) Modifier

Bade-Dourlack (Confédération du nord) Modifier

Bavière (Confédération du nord) Modifier

Brandebourg (Confédération du nord) Modifier

Brunswick (Confédération du nord) Modifier

Hanovre Modifier

Hesse Modifier

Hohenzollern Modifier

Prusse Modifier

Royaume de Saxe (Confédération du nord) Modifier

Saxe-Anhalt (Confédération du nord) Modifier

Saxe-Weimar (Confédération du nord) Modifier

Saxe-Weißenfels (Confédération du nord) Modifier

Wurtemberg (Confédération du nord) Modifier

Autriche Modifier

Belgique Modifier

Chypre Modifier

Danemark Modifier

Espagne Modifier

États-Unis Modifier

Finlande Modifier

France Modifier

Par ordre chronologique de création :

  • Ordre de la Toison d'or : Autre n'auray. Créé en 1430 par Philippe le Bon duc de Bourgogne. Son fils, Charles le Téméraire lui a donné une nouvelle devise : Je l'ay empris. Il existe trois autres devises pour cet ordre : 1) Pretium non vile laborum, 2) Pretium cursus aurea pellis, 3) Merces prima digna carina.

À dater et à classer chronologiquement Modifier


Décorations civiles et militaires Modifier

Distinctions ministérielles Modifier

Modèle:Palette Ordres ministériels français

Italie Modifier

  • Ordre de la Vierge : In hoc signo vincam, ou vinces. Créé en 1618 par les trois frères : Pierre, Jean-Baptiste et Bernard Pétrigna, gentilshommes de Spelle, les statuts furent approuvés par Paul V

Sardaigne Modifier

Deux Siciles Modifier

Sicile Modifier

Toscane Modifier

Lituanie Modifier

Lettonie Modifier

Norvège Modifier

Pays-Bas Modifier

Pologne Modifier

Portugal Modifier

le bien de la nation

n'est conféré qu'aux dames de haute noblesse

Royaume-Uni Modifier

Écosse Modifier

Irlande Modifier

Russie Modifier

Suède Modifier

Vatican, Saint-Siège Modifier

Notes et références Modifier

  1. Source : www.infobretagne.com
  2. Perrot 1820, p. 253.
  3. http://es.wikipedia.org/wiki/Orden_del_Mérito_Militar
  4. R.P. Honoré de Sainte-Marie, Dissertations historiques et critiques sur la chevalerie ancienne et moderne, séculière et régulière, avec des notes, Paris, Giffart, 1718, p151.
  5. R.P. Honoré de Sainte Marie, Dissertations historiques et critiques sur la chevalerie ancienne et moderne, séculière et régulière, avec des notes, Paris, Giffart, 1718, p152.
  6. R.P. Honoré de Sainte Marie, Dissertations historiques et critiques sur la chevalerie ancienne et moderne, séculière et régulière, avec des notes, Paris, Giffart, 1718, p236.

Bibliographie Modifier

  • Aristide Michel Perrot, Collection historique des ordres de chevalerie civils et militaires, Paris, Chez Aimé André, n° 59 quai des Augustins, 1820 [détail de l’édition]  Document utilisé pour la rédaction de l’article ;

Voir aussi Modifier

Cette page utilise du contenu sous licence Creative Commons de Wikipédia (voir les auteurs).
Wikipedia svg logo
Erreur de script
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .