FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Combelle.
Jean Antoine François Combelle
P vip
Origine Flag of France France
Allégeance Flag of France République française
Flag of France Empire français
Arme Infanterie
Grade 1813 : Général de division
Années de service 17931813
Conflits Guerres révolutionnaires
Guerres napoléoniennes

Jean Antoine François Combelle (16 février 1774 - Le Pouzat (Ardèche) ✝ 15 septembre 1813 - Dresde) était un militaire français des XVIIIe et XIXe siècles.

Biographie Modifier

Révolution française Modifier

Volontaire dans une compagnie franche de l'Ardèche, le 14 mars 1793, Combelle, élu capitaine le 17 du même mois, fut envoyé sur-le-champ à l'armée des Alpes et ensuite au siège de Lyon sous les ordres de Dubois-Crancé.

À la dissolution de sa compagnie, il entra comme simple soldat, le Année invalide (an II), dans le 4e bataillon de l'Ardèche, devenu plus tard 18e de ligne, fut nommé sergent le 24 du même mois, et devint adjudant-sous-officier le 8 frimaire suivant, pendant le siège de Toulon (1793), où il fut blessé d'un coup de feu à la tête.

Promu sous-lieutenant le 1er germinal de la même année, Combelle obtint le grade de lieutenant le Année invalide (an III), fut nommé capitaine le Année invalide (an IV), et fit avec beaucoup de distinction les guerres des ans III, IV, V et partie de l'an VI, aux armées d'Italie et d'Helvétie. Il se fit surtout remarquer le Année invalide (an IV), à la bataille de Loano, où il combattit avec la plus grande valeur, et fut blessé d'un coup de baïonnette à la main gauche. Il se signala encore par son intrépidité au siège de Mantoue, en Année invalide (an V).

Cet officier fit les campagnes d'Égypte et de Syrie depuis l'an VI jusqu'à l'an XI. Il se distingua, le Année invalide (an VI), à la prise de Malte, à celle de Jaffa, le Année invalide (an VII), et principalement, le 19 floréal suivant, au siège de Saint-Jean-d'Acre, où il fit des prodiges de valeur et fut grièvement blessé sur la brèche, d'un coup de, feu qui lui traversa le corps. Sa belle conduite dans cette journée lui valut un sabre d'honneur qui lui fut accordé sur le champ de bataille même, mais dont le brevet ne lui fut expédié que le Année invalide (an IX). Nommé chef de bataillon le Année invalide (an VII), il passa comme adjoint à l'état-major du général Fugière, le 16 messidor suivant, et fut employé, en la même qualité, auprès du général de division Friant, le Année invalide (an IX). Le 30 du même mois, lors du siège d'Alexandrie par les Anglais, le brave Combelle donna de nouveau des preuves éclatantes de sa valeur et de son dévoûment.

Revenu en France, il fut placé avec son grade dans la 9e demi-brigade d'infanterie légère, le Année invalide (an X), et en l'an XI on lut dans le Moniteur, page 687 : « À la grande parade du 15 ventôse, le premier Consul a donné un brevet d'honneur au citoyen Combelle, chef de bataillon à la 9e demi-brigade légère, pour sa bravoure éclatante au siège de Saint-Jean-d'Acre, où il commandait une compagnie de grenadiers de la 18e de bataille, et où il fut blessé. Il a eu l'honneur de dîner avec le premier Consul. »

Premier Empire Modifier

Légionnaire le Année invalide (an XII), promu au grade de major du 95e de ligne le Année invalide (an XII), il fut nommé officier de la Légion d'honneur le 25 prairial de la même année. Il fit les campagnes à l'armée de Hanovre (ans XII et XIII), en Autriche (an XIV), en Prusse (1806) et en Pologne (1807), et obtint le grade de colonel du 94e de ligne le 14 février 1807.

Passé à l'armée d'Espagne, où il servit depuis 1808 jusqu'en 1812, il fut créé commandant de la Légion d'honneur le 24 novembre 1808, à la suite de la bataille d'Espinosa, où il s'était distingué, et reçut quelque temps après le titre de baron de l'Empire. Le colonel Combelle se fit parliculièrement remarquer an mois de septembre 1811 à la prise du fort d'Alcala, et fut blessé d'un coup de feu au genou et au pied droits, le 31 décembre suivant.

Promu général de brigade le 12 avril 1813, et employé au corps d'observation de l'Adige, il reçut le commandement d'une brigade pendant la campagne de Saxe (1813). Le 26 août 1813, à la bataille de Dresde, où il fut criblé de blessures, le général Combelle contribua puissamment au succès de la journée. L'Empereur, pour lui témoigner dignement toute sa satisfaction, l'éleva au grade de général de division le 7 septembre suivant, mais ce brave officier général mourut à Dresde, des suites de ses blessures, le 15 du même mois.

Décorations Modifier

Armoiries Modifier

Figure Blasonnement
Ornements extérieurs Barons de l'Empire français
Blason à dessiner
Armes du baron Combelle et de l'Empire (décret du 19 mars 1808, lettres patentes du 18 août 1810 (Saint-Cloud)).

Tiercé en fasce de sinople à l'étoile d'or ; d'or au dextrochère tenant un sabre en fasce de sable, mouvant du flanc dextre, traversant une couronne de laurier de sinople ; et d'azur à la pyramide d'argent accompagnée de deux lions affrontés et contrerampant d'or, un à dextre, un à senestre ; franc quartier des barons tirés de l'armée brochant au 9e de l'écu.[1],[2]


Livrées : jaune, bleu, rouge, blanc, noir.[1]

Annexes Modifier

Bibliographie Modifier

  • A. Lievyns, Jean Maurice Verdot, Pierre Bégat, Fastes de la Légion d'honneur : biographie de tous les décorés accompagnée de l'histoire législative et réglementaire de l'ordre, vol. 1, Bureau de l'administration, 1842 [lire en ligne (page consultée le 16 nov. 2009)]  ;

Notes et références Modifier

Voir aussi Modifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Erreur de script
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .