FANDOM


Erreur dans {{ébauche}} : le thème « personnalité française » n’est pas défini.
[[Catégorie:Aigles et Lys:ébauche Modèle:Ébauche/paramètres personnalité française]]
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Tascher de La Pagerie.
Jean-Henri Robert
Tascher de La Pagerie
P vip
Surnom l'Amour
Origine Flag of France Martinique
Allégeance Flag of France République française
Flag of France Empire français
Flag of Kingdom of Naples (1806-1808) Royaume de Naples
Bandera de España 1808-1813 Royaume d'Espagne (es)
Flag of France Empire français
Flag of France Empire français (Cent-Jours)
Arme Cavalerie
Grade Général de brigade
Conflits Guerres napoléonniennes
Campagne d'Espagne (Empire)
Faits d'armes Bataille d'Espinosa
Distinctions Ordre royal et militaire de Saint-Louis
(Chevalier)
Famille Tascher de La Pagerie

Jean-Henri Robert Tascher de La Pagerie, dit l'Amour (20 juin 1785 - Fort-Royal (Martinique) † 17 janvier 1816 - Paris), fut un général français sous le Premier Empire.

BiographieModifier

Le comte Jean-Henry Robert Tascher de La Pagerie voit le jour le 20 juin 1785 à Fort-Royal (Martinique).

Cousin germain de l’Impératrice Joséphine, il entra au service le 11 avril 1803 comme chasseur à cheval, et fut attaché à l'état-major général de l'armée.

Chef d'escadron le 12 février 1807, il devient colonel et aide de camp au service du roi Joseph en 1808. Il s'attacha dès lors à la fortune de ce prince et le suivit à Naples puis en Espagne.

Passé à l'armée d'Espagne, il se distingua en novembre 1808, à la bataille d'Espinosa et au combat de Saint-Vincent.

Créé baron de l'Empire par lettres patentes en 1810, il avait épousé à Paris le 15 juin 1811 Marcelle Clary (179223 avril 1866 - La Thuillerie), nièce des reines Désirée de Suède et Julie d’Espagne. Par amour pour Mademoiselle Clary, Monsieur de Tascher refusa toutes les belles alliances que Napoléon voulut lui faire contracter. Marcelle Clary peut être proposée comme un modèle de fidélité et d'amour conjugal : veuve à vingt ans, elle ne voulut jamais se remarier, et dédaigna tous les avantages qu'elle pouvait trouver à la cour de sa tante la reine de Suède.

Maréchal de camp espagnol en 1813, il repassa au service de la France en janvier 1814, après que son protecteur, et oncle par alliance, eut perdu son trône.

Le premier Empire touche alors à sa fin. Il alors réintégré dans l'armée française avec le grade de colonel. Toujours aide de camp de l'« ex-roi Joseph », devenu Lieutenant-général de l’Empire en 1814 et aux Cent-Jours, il le suit dans la fuite de la cour à Blois.

La première Restauration, dans un esprit d'amnistie, conserve dans les rangs de l'armée les soldats de Valmy et d'Austerlitz pour ne pas se les aliéner : il est promu maréchal de camp le 25 novembre 1814 avec effet rétroactif au 17 février 1814 et est créé chevalier de Saint-Louis.

Le général Tascher de la Pagerie mourut le 17 janvier 1816 à Paris et fut inhumé dans la 24e division du cimetière du Père-Lachaise. Son épouse le rejoignit en 1866.

Récapitulatif Modifier

État de service Modifier

Titres Modifier

Distinctions Modifier

Rubans des décorations
Ordre royal d'Espagne ribbon Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis Chevalier ribbon

Armoiries Modifier

Image Blasonnement
Blason Famille fr Tascher de La Pagerie Armes de la famille Tascher de La Pagerie

D'argent, à trois fasces d'azur, chargées chacune de trois flanchis d'argent et accompagnées en chef de deux soleils de gueules.[2]

Ornements extérieurs Comtes de l'Empire français
Blason Jean-Henri Robert Tascher de La Pagerie
Armes du comte Tascher de La Pagerie et de l'Empire

D'argent à trois fasces d'azur, chargées chacune de deux sautoirs du champ, surmontées de deux ombres de soleil de gueules : franc-quartier des barons [comtes] tirés de l'armée.[1].

  • Livrée : les couleurs de l'écu.

Ascendance & postérité Modifier

Article détaillé : Famille Tascher de La Pagerie.

Fils de Robert-Marguerite Tascher, baron de La Pagerie (17401806) et de Jeanne Le Roux de Chapelle (17541822), il épousa à Paris, le 15 juin 1811 Marcelle Clary (179223 avril 1866 - La Tuillerie (Yvelines)), fille d'Étienne François Clary, député des Bouches-du-Rhône au Corps législatif (Consulat), dont :

  1. Rose Amable Julie Joséphine (25 novembre 18157 janvier 1907 - La Thuillerie), mariée le 11 mars 1838 avec Louis Alexandre (7 juin 181130 janvier 1897 - La Tuillerie (Yvelines)), baron de Montbrun, Préfet du palais de Napoléon III, Officier de la Légion d'honneur, dont postérité.

Notes et références Modifier

Annexes Modifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Bibliographie Modifier

Erreur de script
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .