FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arrighi.

Hyacinthe Arrighi de Casanova

Nom de naissance Giacintho Arrighi de Casanova
Naissance 3 mars 1748
Corte (Modèle:Corse avant 1755[1])
Décès 24 février 1819 (à 71 ans)
Corte
Nationalité Flag of France France
Pays de résidence Corse (Royal Standard of the Kingdom of France Royaume de France)
Flag of France (1790-1794) Royaume de France
Flag of France République française
Flag of France Empire français
Flag of France Royaume de France
Flag of France République française
Flag of France Empire français
Profession Magistrat
Autres activités
Famille

Hyacinthe, baron[2] Arrighi de Casanova (3 mars 1748 - Corte24 février 1819 - Corte[3]) est un magistrat, haut-fonctionnaire et homme politique français, d'origine corse, des XVIIIe et XIXe siècles.

Biographie Modifier

Frère d'Antoine-Louis, cousin germain, par alliance, de Maria Letizia Ramolino, mère de Napoléon Bonaparte, Hyacinthe Arrighi, était en 1773, avocat au Conseil supérieur de la Corse, d'où il passa dans la magistrature.

À l'avénement de Louis XVI, il fut du nombre des commissaires envoyés en France par cette île.

À partir de 1782, on le voit successivement député des États de la Corse à la cour de France, procureur du roi à Vico royal à Cervione, commissaire du roi près le tribunal criminel de Bastia (1790), membre, puis président de l'administration centrale[4] du département du Golo, et commissaire du Directoire exécutif près la même administration (Année invalide (an VI) : 27 septembre 1797).

En février 1783, un arrêt du Conseil supérieur de la Corse le reconnaît noble ainsi que sa famille de Corte. En mai 1789, il participe, dans la juridiction de Corte, aux assemblées de la noblesse.

Opposé aux projets de Pascal Paoli, il fut exilé avec sa famille, pendant l'occupation de sa patrie par les Anglais.

Hyacinthe Arrighi de Casanova
Fonctions
Parlementaire français
Député au Corps législatif
Année invalide (an VIII)Année invalide (an XI)
Gouvernement Flag of France République française
Biographie
Résidence Département du Golo
Il entra, le Année invalide (an VIII) (28 janvier 1800), au Corps législatif comme député du Golo, fut nommé le Année invalide (an XI) préfet du département du Liamone, membre de la Légion d'honneur le Année invalide (an XII), et officier du même ordre le 30 juin 1811.

C'est dans l'exercice de ces fonctions qu'il eut à s'opposer, en 1809, au général Joseph Morand sur la manière dont il traita les conjurés de la conspiration d'Ajaccio[5].

En 1810, il représente le département du Liamone au mariage de Napoléon Ier et l'Impératrice Marie-Louise.

Les deux départements corses ayant été réunis en un seul, il devint préfet de la Corse le 16 juillet 1811, et fut destitué en 1814, au retour des Bourbons.

Après avoir fait partie de la junte, organisée en Corse, en 1815, à la nouvelle du retour de l'Île d'Elbe, il disparut de la vie politique.

Mandats et fonctions Modifier

  • Président de l’administration centrale du Golo ;
  • Commissaire du Directoire exécutif près l’administration centrale du Golo (7 vendémiaire an VI) ;
  • Député du Golo au Corps législatif (8 pluviôse an VIII) ;
  • Préfet du Liamone (nommé le 19 germinal an XI, installé le Année invalide (an XI) ;
  • Préfet de la Corse (nommé le 16 juillet 1811 et installé à Ajaccio le 20 août 1811) ;
  • Membre de la junte de Corse en 1815.

Vie familiale Modifier

Fils du légitime mariage (1732) de Giovan-Tomaso Arrighi de Casanova et de Marie-Anne Biadelli, Hyacinthe Arrighi épousa, le 12 septembre 1774, Marie-Antoinette Benielli (fille de Giacinto Benielli et Marianne Pietrasanta). Ensemble, ils eurent :

  1. Jean-Thomas (8 mars 1778 - Corte22 mars 1853 - Paris), général de brigade (1807), général de division (1809), inspecteur général de la cavalerie, commissaire extraordinaire de l'Empereur (gouverneur) en Corse (Cent-Jours), député de la Corse à l'Assemblée nationale législative de 1849, gouverneur des Invalides et sénateur (1852), 1er duc de Padoue (1808), pair de France (Cent-Jours), grand cordon de la Légion d'honneur, marié, le 25 février 1812, avec Anne Rose Zoé de Montesquiou Fezensac (avril 1792 - Paris14 juin 1817 - Trieste), fille de Henri (3 janvier 1768 - Paris27 juin 1844 - Tours) 1er comte de Montesquiou Fezensac et de l'Empire (14 février 1810) et d'Augustine Dupleix de Bacquencourt[6] (17721797), dame du palais de l'impératrice Marie-Louise (après 1810-1814), dont :
    1. Marie-Louise Antoinette (21 décembre 1812 - Anvers2 juin 1866 - en son château de Fontenay-lès-Briis), mariée avec Edouard-James Thayer (19 mai 1802 - Paris11 novembre 1859 - Fontenay-lès-Briis), polytechnicien, directeur général des Postes (1848), conseiller d'État (1852) et sénateur (1853-1859) ;
    2. Ernest Louis Henri Hyacinthe (26 novembre 1814 - Paris27 mars 1888 - Paris), 2e duc de Padoue (1853), préfet de Seine-et-Oise (1849), maître des requêtes au Conseil d'État, conseiller d'État (1852), sénateur (1853), et vice-président du Sénat, secrétaire d'État, ministre de l'Intérieur (1859), député de la Corse (arrondissement de Calvi, 1876-1881), grand-croix de la Légion d'honneur. Marié le 16 septembre 1842 avec Elise Honnorez (20 février 1826 - Mons1er novembre 1876 - Courson-Monteloup), il tomba veuf, mais se remaria, en 1877, avec Marguerite (18441928) fille de l'amiral de France Armand Joseph Bruat. De son premier mariage, il eut :
      1. Marie Adèle Henriette (11 septembre 1849 - Ris-Orangis19 décembre 1929 - Paris), mariée, le 16 mai 1870, avec Georges Ernest Maurice de Riquet (10 avril 1845 - Paris28 septembre 1931 - Courson-Monteloup), duc de Caraman[7], dont postérité.

Armoiries Modifier

Figure Blasonnement
Blason à dessiner Armes des Arrighi de Casanova

D'azur, à un bras senestre d'or, naissant d'une tour du même, tenant une clef d'argent soutenue des pattes de devant d'un lion d'or.[8],[9]

Annexes Modifier

Bibliographie Modifier

Notes et références Modifier

  1. Le drapeau de la Corse a été adopté par Pascal Paoli en 1755.
  2. Nous n'avons trouvé aucune trace décret ni de lettres patentes lui attribuant ce titre.
  3. À Ajaccio selon « Hyacinthe Arrighi de Casanova » , dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, 1889 [détail de l’édition] .
  4. Fonction équivalente, lors de la naissance des départements français, à celle de président de Conseil général (France). Voir : Histoire des départements français.
  5. Voir Chronique de la Corse - 1809 sur oursjeancaporossi.perso.neuf.fr
  6. Petite-fille de Charles-Claude-Ange Dupleix, fermier général.
  7. Reprend, de son propre chef, le titre de duc éteint avec son frère
  8. Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l'Europe : précédé d'un dictionnaire des termes du blason, G.B. van Goor, 1861, 1171 p. [lire en ligne (page consultée le 16 nov. 2009)] , et ses Compléments sur www.euraldic.com
  9. oursjeancaporossi.perso.neuf.fr

Voir aussi Modifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier


Erreur de script
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .