FANDOM


Godefroy Maurice Marie Joseph
de La Tour d'Auvergne
Bucquoy Les Uniformes du Ier Empire 1910 - Le régiment de La Tour d'Auvergne Colonel 1808
Le Régiment de La Tour d'Auvergne
Colonel - 1808[1].

Titre Comte de La Tour d'Auvergne d'Apchier
(17901849)
Autre titre Prince de La Tour d'Auvergne
Prédécesseur Nicolas François Julie de La Tour d'Auvergne
Successeur César-Maurice de la Tour d'Auvergne
Arme Infanterie
Allégeance Royal Standard of the Kingdom of France Royaume de France
Flag of France Empire français
Grade militaire Colonel
Années de service 1786 - 1808
Commandement Régiment de La Tour d'Auvergne
Conflits Guerres napoléoniennes
Distinctions Chevalier de Saint-Louis
Biographie
Dynastie Maison de La Tour d'Auvergne
Origine Royal Standard of the Kingdom of France Royaume de France
Naissance 20 novembre 1770
Paris
Décès 31 mars 1849 (à 78 ans)
Paris IIe
Père Nicolas François Julie de La Tour d'Auvergne d'Apchier
Mère Élisabeth Louis Adélaïde de Scépeaux
Conjoint Marie Denise Bonvallet
Signature Signature - La Tour d'Auvergne, Godefroy Maurice Marie Joseph, prince de

Blason fam fr La Tour d'Auvergne d'Apchier

Godefroy Maurice Marie Joseph, prince de La Tour d'Auvergne d'Apchier (Paris, 20 novembre 1770[2]Paris IIe (ancien), 31 mars 1849), est un militaire français des XVIIIe et XIXe siècles.

Biographie Modifier

Sous-lieutenant de remplacement au régiment de Bouillon le 24 avril 1786, il est admis au traitement de réforme le 17 mars 1788[3]. Capitaine surnuméraire au même régiment le 24 avril 1789, il est à nouveau réformé le 1er janvier 1791 et part en émigration dans le courant de cette même année[3].

Rallié à l'Empire, il est nommé colonel commandant du régiment de La Tour d'Auvergne le 30 septembre 1805 et est employé à l'Armée de Naples entre 1806 et 1808[3].

Ayant cessé ses fonctions le 17 mai 1808, il est remplacé à la tête de son régiment le 13 février 1809[3].

Décédé au n°7 de la rue du Faubourg-Montmartre (ancien 2e arrondissement de Paris), il est inhumé le 2 avril à Paris, cimetière du Nord[3], communément appelé cimetière de Montmartre.

Les biens de la famille de La Tour d’Auvergne sont saisis comme biens nationaux sous la Révolution. Le château de La Margeride, à Védrines-Saint-Loup, n’ayant pas été vendu, fut restitué sous la Restauration à Godefroy Maurice de La Tour d'Auvergne, qui l’habite en juillet 1829[4].

Cette même année 1829, il se présente devant le juge de paix du canton de « Ruines » pour procéder à l’émancipation de « Cezar Maurice prince de la Tour d’Auvergne, son fils unique né le sept mai 1809 ». Agé de vingt ans révolu, le prince César est émancipé par son père en vertu de l’article 477 du Code civil, qui connaît sa « capacité et sa bonne conduite » ; tout se passe donc comme s’il était devenu majeur, alors qu’il n’a pas encore « 21 ans accomplis »[4]. Le château de La Margeride sera vendu en 1835 à Rigal et Cie, négociants à Montpellier[4]. Le cadastre de 1839 évoque, sur l’emplacement de l’ancien château, un simple « sol de maison », dont il ne reste aujourd’hui plus aucune trace sur le parcellaire[4].

Ascendance et postérité Modifier

  1. Fils aîné de Nicolas François Julie (10 août 1720 - Chambéry, 13 décembre 1790), comte de La Tour d'Auvergne d'Apchier, « duc de Bouillon[5] », marquis de La Margeride, colonel du régiment de Bourbonnais et d'Elisabeth Louise Adélaïde de Scépeaux (Paris, 11 mai 1741 - 7 novembre 1801), Mademoiselle de Beaupréau, dame pour accompagner Madame, comtesse de Provence (1772-1789), Godefroy Maurice Marie Joseph avait pour frères et sœur :
  2. Jacques Marie Henri (octobre 1772 - Paris, 2 avril 1774 (à 1 an)) ;
  3. François Joseph Henri (Paris, 23 février 1774 - Paris, 21 février 1777 (à 2 ans)) ;
  4. Françoise Honorine (14 avril 1776 - Château de Beaupréau, 25 juillet 1851), mariée, en 1802, avec Alexandre Émeric de Durfort , marquis de Civrac (1770-1835), dont postérité.


Son fils Godefroy Maurice César fut reconnu dans l'acte de mariage subséquent de ses père et mère en 1812[6].

Distinctions Modifier

Titres Modifier

Comte de La Tour d'Apchier[7], dit le « prince de La Tour d'Auvergne »[7], il céda ses droits à l'hoirie du duché souverain de Bouillon, moyennant finances[6].

Décorations Modifier

Décorations
Ordre de Saint-Louis Chevalier Restauration
Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis Chevalier ribbon

Héraldique Modifier

Armoiries Blasonnement
Heraldique couronne comte français
Blason fam fr La Tour d'Auvergne d'Apchier
Armes des La Tour d'Auvergne d'Apchier, ducs de Bouillon, d'Albret et de Château-Thierry

Écartelé au 1 d'azur semé de fleurs-de-lis d'or à une tour d'argent maçonnée de sable brochant sur le tout (de la Tour) au 2 d'or à trois tourteaux de gueules (Boulogne) au 3 coticé d'or et de gueules (Turenne) au 4 d'or à un château de trois tours de gueules ajouré coulissé et maçonné de sable la tour du milieu plus élevée et accostée de deux haches d'armes d'azur (Apchier) Sur le tout parti a d'or à un gonfanon de gueules frangé de sinople (Auvergne) b d'argent à la fasce de gueules (Bouillon)[8]

Notes et références Modifier

Annexes Modifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

  • Frédéric Pouvesle, « Empire Histofig », 1039. La Tour d’Auvergne d’Apchier, Godefroy de, sur empire.histofig.com,‎ 24 septembre 2011 (consulté le 9 juin 2014) Document utilisé pour la rédaction de l’article ;
  • « Godefroy Maurice Marie Joseph de La Tour d'Auvergne d'Apchier » , sur le site de Généalogie - Roglo, base de donnée généalogique [fiche] ;
  • « Émancipation du prince de La Tour d'Auvergne par son père en 1829 », ADC, 4 U 16/22, sur www.cantalpassion.com (consulté le samedi 9 août 2014) ;
  • « Godefroy Maurice MJ DE LA TOUR D'AUVERGNE » , sur le site de Généanet, base de donnée généalogique  ;
  • « Godefroy Maurice Marie Joseph DE LA TOUR D'AUVERGNE D'APCHIER » , sur le site de Généanet, base de donnée généalogique  ;

Bibliographie Modifier

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.


Godefroy Maurice Marie Joseph de La Tour d'Auvergne
Fonctions militaires
Nouveau titre
Création du régiment
Drapeau Régiment de la Tour d'Auvergne 1805
Colonel du régiment de La Tour d'Auvergne
(30 septembre 180517 mai 1808)
Suivi par
Louis Pierre Milcolombe Drummond
Erreur de script
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .