FANDOM


Erreur dans {{ébauche}} : le thème « Haute-Savoie » n’est pas défini.
[[Catégorie:Aigles et Lys:ébauche Modèle:Ébauche/paramètres Haute-Savoie]]
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir François de Menthon et Menthon (homonymie).

François Ruphy de Menthon

Description de l'image  p vip.svg.
Alias
Menthon de Lornay
Naissance 9 septembre 1765
Annecy
Décès 1853
Nationalité Drapeau de la Savoie Duché de Savoie
Pays de résidence Drapeau de la Savoie Duché de Savoie
Flag of France République française
Flag of France Empire français
Profession Commerçant
Autres activités
Distinctions

François Ruphy de Menthon de Lornay,né le 9 septembre 1765 à Annecy et mort en 1853, était un homme politique savoyard du XIXe siècle[1].

BiographieModifier

François-Louis Ruphy de Menthon de Lornay naquit le 9 septembre 1765, à Annecy, de Spectacle-Jacques Ruphy, avocat au Sénat et conseiller de ville et de Mlle Marie-Antoinette de Menthon de Lornay.

Issu d'une famille d'avocats, il choisit d'être commerçant. Son fils, Scipion Ruphy, fut à l'origine de la Banque de Savoie.

Jacobin de la première heure en 1792, il siège à l'Assemblée des Allobroges, puis entre dans l'administration du district d'Annecy mise en place par Antoine Louis Albitte.

Sous le Directoire, il fait fortune comme fournisseur de vivres aux armées et entrepreneur des étapes militaires (Directoire).

Il était maire d'Annecy depuis 1801 quand il fut élu, le 2 mai 1809, par le Sénat conservateur, député du département du Mont-Blanc au Corps législatif. Il y siègea jusqu'en 1813.

Il était devenu propriétaire du Menthon-Saint-Bernard, ancienne propriété de sa famille maternelle, en 1809.

Créé chevalier de l'Empire le 3 juillet 1813, il se rallia aux Bourbons, devint sous-préfet d'Annecy le 16 juillet 1816 et cessa ses fonctions lorsque les traités de 1815 séparèrent la Savoie de la France.

Louis XVIII le créa baron en 1814.

Fonctions Modifier

Titres Modifier

Distinctions Modifier

Règlement d'armoiries Modifier

« De gueules, au lion d'argent armé et lampassé de sable, à la bande cousue d'azur chargée du signe des chevaliers de l'Ordre impérial de la Réunion, brochant sur le tout.[2] »

Annexes Modifier

Bibliographie Modifier

Notes et références Modifier

Voir aussi Modifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Erreur de script
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .