FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pageot et Auguste Pageot.
François Marie Sébastien Pageot
P vip
Origine Flag of France France
Allégeance Flag of France (1790-1794) Royaume de France
Flag of France République française
Flag of France Empire français
Arme Infanterie
Grade Lieutenant général
Années de service 17891825
Conflits Expédition de Saint-Domingue
Distinctions Chevalier de l'Empire
Légion d'honneur
(Officier)
Ordre royal et militaire de Saint-Louis
(Chevalier)

François Marie Sébastien Pageot, né le 19 juillet 1766 à Cap Français (Saint-Domingue), mort le 2 janvier 1834 à Paris, est un militaire français des XVIIIe et XIXe siècles.

Biographie Modifier

Fichier:Delisle - Carte de l'Isle de Saint Domingue.png

Colon de Saint-Domingue, Pageot devint lieutenant d'une compagnie de mulâtres au Cap en 1789, lieutenant-colonel et commandant de la partie orientale des quartiers du Nord en janvier 1793.

Promu général de brigade en 1796, il vint en France, puis repassa à Saint-Domingue avec Hédouville (1798).

À nouveau revenu en France, il repartit pour Saint-Domingue en 1799.

Il participa à la campagne de prise de possession de la partie orientale de Saint-Domingue, interdite par Napoléon Bonaparte, puis présida le tribunal qui condamna le général Moyse à mort.

Commandant Jacmel sous Leclerc, il participa à la défense du Cap Français. Fait prisonnier (1803), il fut emmené en Angleterre.

De retour en France en 1811, il servit Napoléon Ier qui le fit chevalier de l'Empire.

Lieutenant général en 1815, il fut admis à la retraite en 1825.

États de service Modifier

Campagnes Modifier

Décorations Modifier

Titres Modifier

Armoiries Modifier

« D'or à un barre d'azur chargée de deux étoiles d'argent, traversée en cœur par une épée haute de gueules, débouchante en chef ; à la bordure de gueules chargée au point du chef de l'insigne des chevaliers légionnaires.[1] »

Voir aussi Modifier

Bibliographie Modifier

  • Pamphile Lacroix et Pierre Pluchon, La Révolution de Haïti, Karthala, 1995, 525 p. [ISBN 978-2-86537-571-4]. Lire en ligne : [1], consulté le 15 septembre 2009

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Notes et références Modifier


Erreur de script
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .