FANDOM


François Louis Zaepffel
Naissance 4 avril 1782
Strasbourg
Décès 27 janvier 1865 (à 82 ans)
Strasbourg
Flag of France Empire français
Origine Flag of Basse-Alsace Alsacienne
Allégeance Flag of France République française
Flag of France Empire français
Flag of the Kingdom of France (1814-1830) Royaume de France
Flag of France Empire français (Cent-Jours)
Flag of the Kingdom of France (1814-1830) Royaume de France
Flag of France Royaume de France
Flag of France Empire français
Arme Infanterie
Grade Maréchal de camp
Années de service 18031853
Conflits Guerres révolutionnaires
Guerres napoléoniennes
Campagne de Belgique (1830)
Commandement 6e régiment d'infanterie légère
Régiment de Berry (ex-6e Léger)
Légion départementale de Corse
Légion de Saône-et-Loire
15e régiment d'infanterie légère
2e brigade de la division d’infanterie de Givet
3e division d'infanterie de l’Armée du Nord (1830)

Lot-et-Garonne et du Lot
Haut-Rhin
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur
Chevalier de Saint-Louis
Ordre de la Réunion
Ordre de Léopold
Famille Famille Zaepffel
Signature Signature - Zaepffel, François Louis (1782-1865)

Epaulette général de brigade armée Napoléonienne

François Louis, baron Zaepffel (Strasbourg, 4 avril 1782Strasbourg[1], 27 janvier 1865), est un militaire français des XVIIIe et XIXe siècles.

Biographie Modifier

François Louis Zaepffel appartenait à une famille patricienne de Strasbourg, dont était également Jean-Évangéliste Zaepffel, évêque de Liège[2].

Fils de Louis Zoepffel[2] (1745-1822), « greffier du Grand Sénat de la ville de Strabourg[3] », président du tribunal de Strasbourg, député du Bas-Rhin, et de Marie-Elisabeth Deville[3],[4], Zaepffel avait deux sœurs :

  1. Marie Elisabeth[5], mariée avec Maurice Henry (1763-1825), colonel du génie, géographe et topographe, dont postérité ;
  2. Marie Anne (1790-1836), mariée avec Philippe Pierre Joseph van Merlen (1779-1848), intendant militaire, directeur du service des vivres de la Grande Armée, dont postérité.

Le baron de l'Empire avait plusieurs cousines, entre autres[2] :

Guerres révolutionnaires Modifier

François Zaepfel entre dans l’armée le 20 germinal an XI (10 avril 1803) ; il est promu caporal le 6 prairial (26 mai) et sergent le 1er thermidor (20 juillet) à la 60e demi-brigade d'infanterie de ligne[1] qui devient 60e régiment d'infanterie de ligne en septembre.

Guerres napoléoniennes Modifier

Il passe sous-lieutenant le 23 frimaire an XII (15 décembre 1803) et fait les campagnes de l'an XIV et de 1806 à l’armée d'Italie[1]. Il est nommé aide-de-camp du général Clarke[7] le 4 octobre 1806 et promu lieutenant le 22 juin 1807 et capitaine le 30 septembre suivant[1].

Choisi comme officier d'ordonnance par l'Empereur le 12 novembre 1808, il fait les campagnes de 1808 en Espagne et de 1809 en Autriche[1]. Il devient membre de la Légion d'honneur le 1er août 1809[3], est élevé au rang de baron de l'Empire par décret du 15 août (lettres patentes du 11 juin 1810[8],[9]) et devient chef de bataillon au 23e régiment d'infanterie légère le 18 août suivant[1].

Il participe à la guerre en Espagne de 1810 à 1813, et est admis comme chef-de-bataillon au régiment de Garde nationale de la Garde impériale le 20 août 1810. Promu major au 26e régiment d'infanterie de ligne le 11 avril 1812[1], il est blessé à Aranda le 15 juin 1812.

Drapeau du 6e régiment d'infanterie légère, modèle 1812 (revers) Drapeau du 6e régiment d'infanterie légère, modèle 1812 (avers)
Drapeau du 6e régiment d'infanterie légère, modèle 1812
(revers-avers)

Nommé colonel du 6e léger le 28 janvier 1813[10], il devient officier de la Légion d'honneur le 31 du même mois[9]. Colonel d’infanterie dans le secteur nord à la bataille de Leipzig en 1813[11], il participe à la campagne de France en 1814[11]. Il s'y distingue à la bataille de Vauchamps et devient chevalier de l’Ordre impérial de la Réunion le 26 février 1814[1].

Restauration et Cent-Jours Modifier

Après la première Restauration, il est nommé colonel du régiment de Berry (ex-6e Léger) le 19 septembre 1814 et devient chevalier de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis le 2 octobre[1].

Pendant les Cent-Jours, il est promu maréchal de camp le 3 juin 1815[1],[2] mais cette nomination est annulée le 1er septembre suivant.

Il est nommé colonel de la Légion départementale de Corse le 10 décembre 1815 et de la Légion de Saône-et-Loire le 7 avril 1819. Placé en non-activité 27 novembre 1819, il est nommé colonel du 15e régiment d'infanterie légère le 23 mai 1821[1].

Il est promu maréchal de camp le 30 juillet 1823[2] mais reste disponible jusqu’au 29 juin 1825 où il prend la tête d’une brigade d’infanterie au camp de Bayonne. Il est employé comme inspecteur général d'infanterie des 13e, 14e et 16e divisions militaires en 1826[1].

Après 1830 Modifier

Après la Révolution de Juillet, il est nommé le 23 septembre 1831 à la tête de la 2e brigade de la division d’infanterie réunie à Givet et commande la 3e division d'infanterie de l’Armée du Nord pendant la campagne de Belgique ce qui lui vaut de devenir commandeur de l’Ordre de Léopold de Belgique[1] et commandeur de la Légion d'honneur le 9 janvier 1833[3].

Il est nommé commandant des départements du Lot-et-Garonne et du Lot le 24 novembre 1837 et du département du Haut-Rhin le 21 août 1839. Placé dans la section de réserve le 5 avril 1844, il est admis à la retraite le 11 avril 1848[1].

Rappelé sous le second Empire, il est placé dans la 2e section de réserve à compter du 1er janvier 1853[1].

Distinctions Modifier

Titres Modifier

Décorations Modifier

Décorations
Légion d'honneur Commandeur Monarchie de Juillet Ordre de la Réunion Chevalier 2 Ordre de Saint-Louis Chevalier Restauration Ordre de Léopold Commandeur militaire
Legion Honneur Commandeur ribbon Ordre Imperial de la Reunion Chevalier ribbon Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis Chevalier ribbon Commander Ordre de Leopold

Héraldique Modifier

Armoiries Blasonnement
Orn ext baron de l'Empire OLH
Blason François Louis Zaepffel (1782-1865)
Armes du baron Zaepffel et de l'Empire

D'azur, au chevron brisé d'hermines, soutenu d'une croix haussée d'or et accompagné de trois pommes de pin du même, deux en chef et une en pointe, cette dernière issant d'un rocher aussi d'or, mouvant de la pointe ; au comble d'argent semé de billettes de gueules ; franc quartier des barons tirés de l'armée[9],[2].

Notes et références Modifier

Annexes Modifier

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Cette page utilise du contenu sous licence Creative Commons de Wikipédia (voir les auteurs).
Wikipedia svg logo

Bibliographie Modifier

François Louis Zaepffel
Fonctions militaires
Précédé par
Ennemond Molard
6e régiment d'infanterie légère - drapeau 1812
Colonel du 6e régiment d'infanterie légère
(28 janvier 1813 - 3 juin 1815)
Suivi par
Jean-Jacques Villars
Erreur de script
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .