FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean-Michel Cabau .
François Cabeau
P vip
Surnom
Cabau
Origine Flag of France France
Arme Artillerie
Grade Colonel
Années de service 17741810
Conflits Guerres révolutionnaires
Guerres napoléoniennes

François Cabeau (8 juin 1756 - Flaçey (Jura)21 septembre 1820 - Sens (Yonne)) était un militaire français des XVIIIe et XIXe siècles.

Biographie Modifier

Canonnier dans le régiment d'artillerie d'Auxonne (6e) le 9 décembre 1774 il devint sergent le 1er août 1781, sergent-major le 1er juillet 1791, lieutenant-adjudant-major le 23 mai 1792, et capitaine en second le 4 mai 1793. Il prit part à l'expédition de Genève en 1782, à celle de Hollande en 1787, et servit en 1792 et 1793 aux armées de la Moselle et du Nord.

Il se trouva au combat de Sainte-Menehould, à la bataille de Jemmapes, à l'affaire de Liège et à la défense de Cambrai, et se signala dans une sortie de cette place le 12 septembre 1793.

Passé à l'armée de l'Ouest en l'an II, il obtint le 4 pluviose le brevet de capitaine-commandant. Embarqué à Brest dans le mois de Année invalide (an III) pour la Guadeloupe, il assista au combat naval livré en vue de cette colonie, y fut fait prisonnier, et ne sortit des prisons d'Angleterre que le Année invalide (an V).

Le gouvernement lui confia l'année suivante le commandement du parc d'artillerie établi dans la 17e division militaire (Paris). Employé depuis à Douai au parc d'artillcrie de faite droite de l'armée d'Angleterre, il fit partie de l'armée du Rhin le Année invalide (an VIII), et fut présent au passage de ce fleuve près de Schaffhouse, à ceux du Danube et du Lech, aux batailles d'Engen, de Mœskirch, de Memmingen et d'Höchstädt. Chef de bataillon le Année invalide (an VIII), it se trouva en l'an IX à l'affaire de Füssen, au passage de l'Inn et aux combats de Waltz, près de Salzbourg, et passa le Année invalide (an IX) dans le 5e régiment d'artillerie à pied, qui faisait partie de la garnison de Metz.

Affeté en l'an XII au commandement de l'artillerie de la 2e division du camp de Saint-Omer (armée des côtes de l'Océan), il reçut le 25 prairial la décoration de membre de la Légion d'honneur. Il fit la campagne d'Autriche de l'an XIV, et celle de 1806 en Prusse. Nommé colonel le 24 novembre de cette dernière année, et officier de la Légion d'honneur le 14 mai 1807, il combattit encore en Allemagne en 1809.

Provisoirement chargé à son retour en France de la direction d'artillerie à Bois-le-Duc, il y reçut le 31 mai 1810 l'avis de sa mise à la retraite. Il est mort à Sens (Yonne), le 21 septembre 1820.

Décorations Modifier

Armoiries Modifier

Figure Blasonnement
Orn ext baron de l'Empire OLH
Blason à dessiner
Armes du baron Cabau et de l'Empire (décret du 15 août 1809, lettres patentes du 17 mai 1810 (Gand)).

Écartelé, au premier d'azur au coq contourné, la tête à dextre d'argent, crêté et barbé de gueules, becqué et membré d'or ; au deuxième des barons tirés de l'armée ; au troisième de gueules à la bombe d'or d'or enflammée d'argent ; au quatrième d'azur au lévrier arrêté d'or.[1]

Livrées : bleu, rouge, jaune, blanc.[1]

Annexes Modifier

Bibliographie Modifier

  • A. Lievyns, Jean Maurice Verdot, Pierre Bégat, Fastes de la Légion d'honneur : biographie de tous les décorés accompagnée de l'histoire législative et réglementaire de l'ordre, vol. 5, Bureau de l'administration, 1847, 2e éd. [lire en ligne (page consultée le 16 nov. 2009)]  ;

Notes et références Modifier

  1. 1,0 et 1,1 PLEADE (C.H.A.N. : Centre historique des Archives nationales (France)).

Voir aussi Modifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Erreur de script
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .