FANDOM


Daniel François
de Gélas de Voisins d'Ambres
Surnom comte de Lautrec
Origine Royal Standard of the Kingdom of France Royaume de France
Allégeance Royal Standard of the Kingdom of France Royaume de France
Grade Maréchal de France
Conflits Guerre de Succession de Pologne
Guerre de Succession d'Autriche
Distinctions Ordre du Saint-Esprit

Daniel François de Gélas de Voisins d'Ambres, dit le comte de Lautrec, baron d’Ambres, est un militaire français du XVIIIe siècle, né en 1686 et mort le 14 février 1762, qui fut maréchal de France en 1757.

Biographie Modifier

Troisième fils de François, comte de Gelas, marquis de Léberon et de Bragnac, vicomte de Lautrec, et de Charlotte de Vernon de Bonneuil Charlotte de Vernou (vers 1641 † après 12 novembre 1692), dame de La Rivière, fille d'honneur (1654-1662) d'Anne d'Autriche (1601-1666), Daniel François fut reçu dans l'ordre de Malte avant d'être en âge d'y faire ses vœux, et connu sous le nom de chevalier d'Ambres, il entra aux mousquetaires en 1701, et se rendit en 1702 au chef-lieu de son ordre, où il resta jusqu'en 1705.

Nommé alors capitaine au régiment des dragons de Lautrec, il se trouva au siège de Turin comme aide de camp du duc d'Orléans et passa de là à l'armée du Rhin, où il demeura jusqu'en 1709. Il participa à l'attaque des lignes de Bihel et de Stoloffhen, à Denain, à Marchiennes, au Quesnoy.

Colonel d'un régiment d'infanterie de son nom en 1710, lieutenant-colonel du régiment d'infanterie de la Reine en 1711, il servit en Flandre sous le maréchal de Villars jusqu'en 1712, l'accompagna dans sa campagne des bords du Rhin en 1713, et fut envoyé en 1714 à l'armée employée à la réduction de la Catalogne. Il assista au siège de Barcelone, et fit toutes les campagnes d'Espagne et d'Italie.

L'année suivante, le chevalier d'Ambres fut appelé à Malte, où tout l'ordre devait se rendre pour la défense de cette île, menacée par les Turcs.

Il fut attaché en 1719 à l'armée rassemblée sur les frontières d'Espagne, reçut en 1721 le brevet de brigadier des années du roi, et, ayant quitté la croix de Malte en 1723, prit le nom de vicomte de Lautrec.

Il fit les campagnes d'Italie de 1733 à 1736, sous les maréchaux de Villars et de Coigny, fut chargé en 1737 de la commission d'inspecteur général de l'infanterie, et promu en 1738 au grade de lieutenant général des armées du roi.

Il fut employé à l'armée de Westphalie en 1741 et 1742, fut créé l'année suivante chevalier des Ordres du roi, et envoyé comme ambassadeur extraordinaire auprès de l'électeur de Bavière, élu empereur sous le nom de Charles VII.

Le vicomte de Lautrec alla ensuite servir en Italie, sous le maréchal de Maillebois, dans les années 1744 et 1745, et fit sous le maréchal de Saxe les campagnes de Flandre, marquées par les batailles de Parme, de Guastalla, de Rocoux et de Lawfeld, et par la prise de Maëstricht (1746 à 1748).

Il fut élevé le 24 février 1757 à la dignité de maréchal de France, et mourut à l'âge d'environ soixante et seize ans.

Il avait épousé, le 4 février 1739, à Louise-Armande-Julie de Rohan-Chabot, fille aînée de Louis II Bretagne Alain de Rohan-Chabot, duc de Rohan, et de Françoise de Roquelaure (1683-1741).

Armoiries Modifier

Figure Blasonnement
100px Armes des Gelas de Voisins

D'azur au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules.[1]

100px Armes des Gelas de Lautrec

Écartelé : au 1, d'or, à quatre pals de gueules; au 2, de gueules, à la croix de Toulouse d'or ; au 3, d'argent, à trois losanges de gueules, accolées en fasce; au 4, de gueules, au lion d'or, couronné du même. Sur le tout d'azur au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules (Gelas de Voisins).[1]

Heraldique couronne comte français
100px
Armes de Daniel François de Gelas de Voisins d'Ambres, « comte » de Lautrec

Écartelé : au 1, d'azur au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules (Gelas) ; au 2, de gueules, à la croix de Toulouse d'or (Lautrec) ; au 3, palé d'or et de gueules de six pièces (Amboise)  ; au 4, d'azur au lévrier d'argent (de Leberon). Sur le tout d'azur au monde d'or (Pavet-Montpeiran), mi-parti d'argent à la fasce de trois fusées de gueules (Voisins).[2]

Notes et références Modifier

  1. 1,0 et 1,1 Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l'Europe : précédé d'un dictionnaire des termes du blason, G.B. van Goor, 1861, 1171 p. [lire en ligne (page consultée le 16 nov. 2009)] , et ses Compléments sur www.euraldic.com
  2. Michel Popoff et préface d'Hervé Pinoteau, Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit : d'après l'œuvre du père Anselme et ses continuateurs, Paris, Le Léopard d'or, 1996, 204 p. (ISBN 978-2-86377-140-2) 

Sources Modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Erreur de script
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .