FANDOM


Erreur dans {{ébauche}} : le thème « personnalité française » n’est pas défini.
[[Catégorie:Aigles et Lys:ébauche Modèle:Ébauche/paramètres personnalité française]]
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Guigues de Moreton de Chabrillan.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chabrillan (homonymie).
Aimé Jacques Marie Constant de Moreton de Chabrillan
Origine Flag of France France
Allégeance Flag of France Empire français
Arme Cavalerie
Grade Chef d'escadron
Années de service 18111816
Conflits Guerres napoléonniennes
Distinctions Légion d'honneur (Chevalier)
Comte de l'Empire
Autres fonctions Chambellan de Napoléon Ier
Famille Guigues de Moreton de Chabrillan


Aimé Jacques Marie Constant de Moreton de Chabrillan (4 juillet 1780 - Paris17 juillet 1847), fut un militaire français du XIXe siècle.

Biographie Modifier

Chambellan de l'empereur Napoléon Ier depuis le décret du 21 décembre 1809, Moreton de Chabrillan fut créé comte de l'Empire par lettres patentes du 19 janvier 1811. Le 13 du même mois il avait été nommé sous-lieutenant de cavalerie, quoiqu'il n'eût jamais servi, et par le même décret officier d'ordonnance de l'Empereur.

De 1809 à 1813, le comte de Moreton-Chabrillan fut presque sans interruption de service auprès de la personne de l'Empereur, soit comme chambellan, soit comme officier d'ordonnance, et fut assez heureux pour être constamment honoré de témoignages de sa haute bienveillance.

II fit près de Sa Majesté impériale et royale toute la campagne de Russie en 1812, assista à toutes les batailles et toutes les affaires où Napoléon se trouva, et fut plusieurs fois envoyé par l'Empereur, de Moscou aux avant-postes de l'armée, sur les bords de la Nara.

Fait lieutenant de cavalerie à Moscou le 13 septembre 1812, il fit toute la retraite auprès de la personne de Napoléon, jusqu'au moment du départ de ce dernier de l'armée, époque où il fut laissé pour continuer à servir sous les ordres du roi de Naples, appelé alors au commandement en chef. Capitaine depuis Smolensk (novembre 1812), il reçut, le 21 décembre à Kœnigsberg, l'ordre d'aller rendre compte à l'Empereur de ce qui se passait à Varsovie et dans cette partie de la Pologne.

Il est créé chevalier de la Légion d'honneur à la fin de cette campagne : par une marque de faveur particulière, l'Empereur daigna envoyer chez lui le brevet de sa nomination, avec ordre, aussitôt son arrivée, d'en prendre la décoration pour se rendre auprès de lui.

Promu au grade de chef d'escadron en 1813, il fit en cette qualité une partie de cette campagne dans le 24e régiment de chasseurs à cheval. Fait prisonnier à Dresde lors de la reddition de cette place, et envoyé en Hongrie, il y resta jusqu'à l'abdication de l'Empereur.

Il revint alors en France, et quitta le service le 3 mai 1816. Le roi Charles X le nomma l'un des gentilshommes honoraires de sa chambre par ordonnance du 31 décembre 1826.

Le comte de Moreton-Chabrillan avait épousé, par contrat du 27 juin 1803, Alexandrine-Françoise-Eugénie-Zéphirine-Olympe de Choiseul-Gouffier, fille de Marie-Gabriel-Florent-Auguste, comte de Choiseul-Gouffier, ancien ambassadeur à Constantinople, Ministre d'État, pair de France, membre de l'Institut, etc. ; et d'Adélaïde-Marie-Louise de Gouffier.

Vie familiale Modifier

Fils aîne de Jacques Henri Sébastien César de Moreton de Chabrillan (17521795), comte de Chabrillan, général de brigade, et petit-fils de Jacques Aimard de Moreton de Chabrillant (17291802), comte de Chabrillan, seigneur de Boisson, de Saint-Jean-le-Centenier, etc., maréchal de camp. Aimé Jacques Marie Constant avait épousé, le 27 juin 1803, Alexandrine-Françoise-Eugénie-Zéphirine-Olympe (19 décembre 1782 - Paris26 juillet 1828 - Paris), fille de Marie-Gabriel-Florent-Auguste, comte de Choiseul-Gouffier ; et d'Adélaïde-Marie-Louise de Gouffier. De ce mariage sont issus :

  1. Auguste-Olivier-Edmond (23 juin 180429 juillet 1830), sans postérité ;
  2. Marie Louis Olivier Théodose (6 mai 1811 - Paris28 février 1866 - Paris), comte de Moreton-Chabrillan, sous-lieutenant au service de la Bavière (8 mai 1830, avec autorisation du roi Charles X, démissionnaire le 10 juin 1833), attaché au ministère des Affaires étrangères (15 juin 1837), auditeur au Conseil d'État (ordonnance royale du 2 décembre 1837), député de Saône-et-Loire au Corps législatif, marié 19 juillet 1841 avec Eulalie Cécile de Domecq (18221886), dont postérité ;
  3. Paul-Josselin-Lionel (30 novembre 181829 décembre 1858 - Melbourne), attaché à la légation de Copenhague (28 avril 1858), agent consulaire de France à Melbourne, marié avec Céleste Vénard (18241909), sans postérité ;
  4. Marie-Louise-Martiane (5 mars 1806 - Paris29 novembre 1857 - Paris), mariée le 6 juillet 1829 (Paris) avec Charles Antoine Victurnien (17931859), comte de Colbert-Maulévrier ;
  5. Marie-Jacqueline-Sidonie (26 janvier 1810 - Heilly17 août 1890 - Château de la Rivière-Bourdet à Quevillon), mariée, par contrat du 9 juin 1851 (Paris), avec Louis-François-Alphonse (6 mars 1808 - Paris11 octobre 1865 - Paris VIIe), Capitaine, comte de Montholon, marquis de Sémonville, chevalier de la Légion d'honneur.

État de service Modifier

Campagnes Modifier

Décorations Modifier

Titres Modifier

Hommage, Honneurs, Mentions,... Modifier

Armoiries Modifier

Figure Blasonnement
100px Armes des Guigues de Moreton de Chabrillan ‎

D'azur, à une tour sommée de trois tourelles d'argent, maçonnée de sable, à une patte d'ours d'or, mouvant du canton senestre de la pointe et touchant à la porte de la tour.[1]

Supports 
deux lions couronnés[1].
Devise 
« Plustot crever que plier[1] »
Orn ext comte de l'Empire CLH
Blason à dessiner
Armes de comte de l'Empire

D'azur, à une tour sommée de trois tourelles d'argent, maçonnée de sable, à une patte d'ours d'or, mouvant du canton senestre de la pointe et touchant à la porte de la tour ; au canton des Comtes Officiers de Notre Maison.[2]

Annexes Modifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Bibliographie Modifier

Notes et références Modifier

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. (I & II), Gouda, G.B. van Goor zonen, 1884-1887 [lire en ligne]  et « et ses Compléments », sur www.euraldic.com (consulté le 14 octobre 2011)
  2. La noblesse d'Empire sur http://thierry.pouliquen.free.fr
Erreur de script
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .