FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 12e corps d'armée.
12e corps d’armée
Pays Flag of France France
Branche Armée de Terre
Type Corps d'armée
Guerres 1870-1871
Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Batailles 1914 - Bataille des Ardennes
1914 - Bataille de la Meuse
1914 - Bataille de la Marne
(Bataille de Vitry)
1915 - 1re bataille de Champagne
1915 - 1re bataille de la Woëvre
1915 - 3e bataille de l'Artois
1916 - Bataille de Verdun
1917 - Bataille des monts de Champagne
1918 - Bataille du Piave
1918 - Bataille de Vittorio Veneto

Le 12e corps d'armée est un corps d'armée de l'armée de terre française.

Création et différentes dénominations Modifier

  • 1812-1813 : prince de Schwarzenberg
  • 1813 : maréchal Oudinot puis général Guilleminot
Dissous à l'issue de la bataille de Leipzig

12e corps d'armée

  • 8 avril 1916 : renommé groupement Descoings
  • 12 mai 1916 : renommé groupement Nollet
  • 22 juin 1916 : renommé 12e corps d'armée

Les chefs du 12e corps d'armée Modifier

Second Empire Modifier

Bataille de Beaumont
Bataille de Sedan

De 1870 à 1914 Modifier

Garnison : Limoges. Comprend les départements de la Charente, de la Corrèze, de la Dordogne et de la Haute-Vienne.

Composition:

Première Guerre mondiale Modifier

Composition Modifier

mobilisation de 1914 Modifier

Il est subordonné, au début de la Première Guerre mondiale à la IVe Armée.

23e division d'infanterie

  • 45e brigade :
63e régiment d'infanterie
78e régiment d'infanterie
  • 46e brigade :
107e régiment d'infanterie
138e régiment d'infanterie
  • Cavalerie :
21e régiment de chasseurs à cheval (1 escadron)
  • Artillerie :
21e régiment d'artillerie de campagne (3 groupes 75)
  • Génie:
6e régiment du génie (compagnie 12/1)

24e division d'infanterie

  • 47e brigade :
50e régiment d'infanterie
108e régiment d'infanterie
  • 48e brigade :
100e régiment d'infanterie
126e régiment d'infanterie
  • Cavalerie :
21e régiment de chasseurs à cheval (1 escadron)
  • Artillerie :
34e régiment d'artillerie de campagne (3 groupes 75)
  • Génie :
6e régiment du génie (compagnie 12/2)

EOCA

  • Régiments d'infanterie (rattachés au 12e CA) :
300e régiment d'infanterie
326e régiment d'infanterie
  • Cavalerie (rattachée au 12e CA) :
21e régiment de chasseurs à cheval (4 escadrons)
  • Artillerie (rattachée au 12e CA) :
52e régiment d'artillerie de campagne (4 groupes)
  • Génie (rattaché au 12e CA) :
6e régiment du génie (compagnies 12/3,12/4,12/16,12/21)
  • Autres (rattaché au 12e CA) :
12e escadron du train des équipages militaires
12e section de secrétaires d'état-major et du recrutement
12e section d'infirmiers militaires
12e section de commis et ouvriers militaires d'administration

Historique Modifier

1914 Modifier

21 août : combat vers Pin et Izel.
22 août : engagé dans la bataille des Ardennes, combat vers Menugoutte et Névraumont.
24 août : combat vers Les Deux-Villes.
26 août : repli derrière la Meuse, dans la région Beaumont, Mouzon.
27 - 28 août : combat devant Mouzon et vers Beaumont, Fabla et La Besace (bataille de la Meuse). À partir du 29 août, repli vers la région nord-est de Vouziers, puis le 31 août offensive vers la région Le Chesne, Semuy (combat vers Voncq).
1er septembre : continuation du repli par SommePy, jusque dans la région sud de Vitry-le-François (éléments transportés par V.F. de Vitry-le-François et de Loisy-sur-Marne, dans la région nord-ouest de Brienne-le-Château).
6 - 11 septembre : bataille de Vitry, combats vers Courdemanges et Châtelraould-Saint-Louvent. À partir du 11 septembre, poursuite, par Bussy-le-Repos et Auve jusque dans la région Minaucourt, Laval.
  • 13 - 18 septembre : stationnement dans la région Somme-Tourbe, Suippes ; puis, le 17 septembre, mouvement vers la ferme Jonchery.
  • 18 septembre 1914 - 25 mars 1915 : engagé dans la région ouest de Souain et vers Auberive-sur-Suippe.
19, 20, 21, 24 et 30 septembre : violentes attaques françaises.
27 septembre : extension du front à gauche jusqu'au nord de Baconnes. Stabilisation et occupation d'un secteur dans cette région.
1er octobre : extension du front à droite jusqu'au bois Sabot.
12 octobre : attaques françaises vers le moulin de Souain et au nord-est de Saint-Hilaire-le-Grand.
20 octobre : extension du secteur à gauche jusque vers la ferme des Marquises.
30, 31 octobre et 25 novembre : nouvelles attaques françaises vers le moulin de Souain et au nord-est de Saint-Hilaire-le-Grand.
À partir du 21 décembre engagé dans la 1re bataille de Champagne.
21 décembre : violente attaque française vers le moulin de Souain et au nord-est de Saint-Hilaire-le-Grand.
28 décembre : réduction du secteur à droite jusque vers la ferme des Wacques.

1915 Modifier

10 mai : front étendu à gauche jusque vers le bois de Mort Mare.
  • 10 juin - 21 juillet : retrait du front repos dans la région de Toul. À partir du 15 juin, transport par V.F. vers Amiens, repos dans la région de Villers-Bocage.
19 juillet : transport par camions dans la région de Sus-Saint-Léger.
  • 21 juillet 1915 - 14 mars 1916 : mouvement vers le front et à partir du 26 juillet, occupation d'un secteur entre le nord de Roclincourt et la lisière sud de Neuville-Saint-Vaast (guerre de mines).
25 septembre : engagé dans la 3e bataille de l'Artois. Attaques françaises vers Écurie, le Labyrinthe, Thélus et Neuville-Saint-Vaast.
30 septembre : front étendu à droite jusque vers la Scarpe. Occupation et organisation du terrain conquis.
8 octobre : extension du front à gauche jusque vers la ferme de la Folie et réduction à droite jusqu'au nord de Roclincourt.
11 octobre : attaques françaises vers Thélus et la ferme de la Folie.
30, 31 octobre : attaque allemande et contre-attaque française vers Neuville-Saint-Vaast.
23 décembre : réduction du front à gauche jusqu'au chemin Neuville-Saint-Vaast ferme de la Folie.

1916 Modifier

9 avril : attaque allemande sur la cote du Poivre. Combat au ravin de la Dame et aux carrières d'Haudromont.
17 avril : attaque allemande de la Meuse à Vaux-devant-Damloup.
21 mai : attaque française sur les carrières d'Haudromont.
25 mai : attaque allemande sur les carrières d'Haudromont et la ferme de Thiaumont.
1er, 8, 12 et 15 juin : attaques allemandes dans la région de l'ouvrage de Thiaumont.
17 juin : contre-attaques françaises.
19 - 22 juin : combat au bois Nawé et à l'ouvrage de Thiaumont.
  • 22 juin - 9 juillet : retrait du front dans la région de Saint-Dizier. À partir du 28 juin, transport par V.F. dans la région d'Épernay ; repos dans la région de Fère-en-Tardenois.
  • 9 juillet - 23 septembre : du 9 au 22 juillet, occupation d'un secteur vers Soupir, Pernant. Le 24 juillet, occupation d'un nouveau secteur vers le bois de Beau Marais et Soupir.
  • 23 septembre - 13 novembre : retrait du front ; repos et instruction dans la région de Ville-en-Tardenois. À partir du 14 octobre, mouvement vers la région de Crépy-en-Valois, Villers-Cotterêts ; repos. À partir du 2 novembre, transport par V.F. dans la région sud d'Amiens ; repos.
  • 13 novembre 1916 - 16 janvier 1917 : occupation d'un secteur vers Cléry-sur-Somme, Biaches, Barleux et la région au nord de Belloy-en-Santerre.

1917 Modifier

  • 16 - 20 janvier 1917 : retrait du front ; transport par V.F. de Longueau vers Cuperly.
  • 20 janvier - 11 octobre : occupation d'un secteur entre Maisons de Champagne et l'ouest de la ferme de Navarin.
15 février : attaque allemande vers Maisons de Champagne et la Main de Massiges.
8, 12 mars : attaques françaises sur Maisons de Champagne.
22 mars : extension du secteur à droite jusqu'à l'Aisne et à gauche jusqu'à Auberive-sur-Suippe.
16 avril : réduction à gauche jusqu'au chemin Souain, Sainte-Marie-à-Py.
25 avril : extension à gauche jusqu'à Auberive-sur-Suippe.
À la fin avril et au début mai, vifs engagements dans la région d'Auberive-sur-Suippe et au nord de Souain (bataille des monts de Champagne).
10 mai : front réduit à droite, à La Courtine.
  • 11 octobre - 11 novembre : retrait du front, mouvement vers Dormans puis vers Ville-en-Tardenois ; repos.
  • 11 novembre 1917 - 5 février 1918 : transport par V.F. de la région d'Épernay vers l'Italie. Repos et instruction dans la région de Castelnuovo, puis le 3 décembre dans celle de Vicence.

1918 Modifier

  • 5 février - 14 mars : mouvement vers Asolo, à partir du 9 février occupation d'un secteur au nord de cette région.
  • 14 - 24 mars : retrait du front (relève par l'armée italienne), mouvement vers Mason Vicentino ; repos.
  • 24 mars - 25 octobre : relève d'éléments italiens et occupation d'un secteur sur le plateau d'Asiago.
15 juin : offensive autrichienne repoussée. Combat à Capitello-Pennar et la cime Echar.
26 octobre : franchissement du Piave, poursuite vers Cavrera, Villapajera.
À partir du 31 octobre, des éléments du 12e corps d'armée sont rattachés au 13e corps d'armée italien et prennent part à une offensive sur l'Altipiano d'Asiago et progressent sur le monte Ferragh, le monte Nos et le monte Cimon.
  • 4 - 11 novembre : Armistice avec l'Autriche, les éléments du 12e corps d'armée sont portés vers la région d'Asolo.

Rattachement Modifier

30 mars - 15 juin 1915
29 octobre - 2 novembre 1916
15 juin - 19 juillet 1915
30 mars - 28 juillet 1916
16 - 29 octobre 1916
2 août - 18 septembre 1914
7 octobre 1914 - 30 mars 1915
16 janvier - 11 octobre 1917
28 juillet - 16 octobre 1916
11 octobre - 13 novembre 1917
2 - 11 novembre 1916
18 septembre - 7 octobre 1914
19 juillet 1915 - 30 mars 1916
11 novembre 1916 - 16 janvier 1917
13 novembre 1917 - 14 octobre 1918
14 octobre - 11 novembre 1918

Entre deux guerres Modifier

Seconde Guerre mondiale Modifier

Composition Modifier

Notes et références Modifier

  1. À partir du 31 mars 1918, le général commandant le 12e CA, exerce également les fonctions de commandant des Forces françaises en Italie.

Bibliographie Modifier

  • Français :
    Service historique de l'armée de terre, Inventaire sommaire des archives de la Guerre 1914-1918, Troyes, Imprimerie « la Renaissance », 1969, 691 p. , (notice BNF no FRBNF35127448f).
    • AFGG, vol. 1, t. 10 : Ordres de bataille des grandes unités : grands quartiers généraux, groupe d'armées, armées, corps d'armée, 1923, 966 p. [lire en ligne] .

Voir aussi Modifier

Lien externe Modifier

Erreur de script
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .